Un millésime 2010 dont on se souviendra tous !

vendanges trimbach alsaceNos vendanges dans l’Osterberg et le Geisberg, Octobre 2010.

De l’année 2010 nous retiendrons quelques points clés : un hiver rude, très rude, une floraison tardive et des rendements très faibles. Un millésime marqué par de belles acidités et tout de même, malgré quelques frayeurs au début des vendanges, de belles maturités…

Durant l’hiver 2009-2010, l’Alsace a connu des températures records, mais pas en terme de chaleur…    -20° un soir de fin décembre à Ribeauvillé, juste avant les fêtes ! Les jeunes vignes ont souffert. Nous nous souviendrons tous de ce grand froid !


Nous commençons les vendanges le lundi 27 Septembre. Comme chaque année, nous accueillons nos vendangeurs habitués qui arpentent la cour du domaine avec le sourire à la recherche de sécateurs, seaux et d’une place dans les camions qui vont les emmener dans les vignes.

Producteurs et négociants, nous attendons des raisins de nos vignobles (environ 40 ha) et les raisins de nos apporteurs, vendangés à la main. Pierre fait chaque année une sélection drastique des apports. En ce premier matin des vendanges, il s’imagine déjà devoir en faire une encore plus stricte…

Finalement, il verra bien vite que l’état sanitaire des premiers raisins rentrés est plutôt bon !
Les Pinot Auxerrois, Blanc, Gris et les Pinot Noirs, qui sont toujours vendangés en premier, ont de bonnes voire très bonnes maturités, de belles acidités et un beau fruité.

Les semaines se suivent, nous avons quasiment tout en cave fin octobre. Après les Pinots, nous avons vendangé nos Muscat, Gewurztraminer et enfin le Riesling, toujours en dernier.

Comme à notre habitude, nous rentrons les meilleurs Rieslings à la fin des vendanges autour de 13° potentiels et à maturité physiologique ! Qu’ils proviennent du Geisberg, de l’Osterberg ou du Clos Ste Hune, les raisins sont beaux, sains, avec même une touche de pourriture noble à quelques endroits dans certaines parcelles. Nous faisons encore une fois une sélection des plus beaux raisins, principalement des coeurs des parcelles.

geisberg osterberg

Les parcelles derrière notre domaine, plantées en Riesling (Cuvée Frédéric Emile)

En parlant de pourriture noble, nous avons rentré des Rieslings, des Pinot Gris et des Gewurztraminer avec les potentiels requis pour les Vendanges Tardives et atteints d’un beau botrytis. Pour le moment, les vins sont encore en cave, certains fermentent encore, et Pierre n’a toujours pas pris sa décision les concernant. Encore une fois par souci de constance de qualité, il n’est pas certain d’aller jusqu’au bout de la démarche pour les V.T. en 2010 !

Globalement, 2010 semble être un bon millésime, avec un grand potentiel  de garde, mais la récolte est de l’ordre de 25% en moins si on la compare à celle de 2009.  Même en Alsace, même avec notre micro-climat, on ne peut tout avoir chaque année… Maintenant, place au travail en cave jusqu’aux fêtes !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.